vendredi 20 février 2015

évolution d'un bouleau

L'arbre en 2010, peu de temps après son prélèvement.

Cet arbre présente alors 2 troncs, très rectilignes, ainsi, qu'un collet qui se rétrécie entre la base du tronc et les racines (effet "boule"). Il est néanmoins intéressant pour son écorce mature et sa base assez forte.

Il sera totalement construit çà partir de la base. Les rejets poussant sur les boursouflures à la base du tronc sont systématiquement grattés avec l'ongle, sauf celui visible à gauche sur la photo, qui deviendra un troisième tronc.

Printemps 2012 : les 2 troncs ont été fortement réduit pour créer une conicité par taille relais. L'arbre est rempoté.



avril 2012 : une ligature assez lâche permet de donner du mouvement aux rameaux qui formeront la continuité des troncs et les principales charpentières.





mai 2012 : marcottage au niveau du collet, là où la base s'élargie le plus avant de se rétrécir.


La marcotte aura été une semi réussite : de nouvelles racines sont apparus, mais pas régulièrement autour du tronc. Elle aura tout de même permis de supprimer l'effet boule et de ramener le départ des troncs au niveau du sol. La marcotte est sevrée et l'arbre rempoté au printemps 2013.

A cette époque, la coupe principale, bien que peu visible car située sur la face arrière, est  travaillée en creusant le bois.

En mai 2014, l'arbre est défolié dans le but de forcer la venue de rameaux plus nombreux et moins vigoureux, donc portant des feuilles plus petites. L'arbre a ensuite été taillé et partiellement ligaturé (pas de photo).  

défoliation printemps 2014 avant tailles et ligatures correctrices

été 2014 : l'arbre présente une silhouette équilibrée. 



Le tronc de droite s'épaissit un peu trop par rapport au tronc central : par le biais de la taille, il faudra par la suite contenir l'épaississement du tronc à droite, et laisser forcir celui du centre en intervenant moins. 
Le nébari pourra être amélioré (le moyen le efficace serait la greffe de jeunes plants par approche). 






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire